Mon Setup Gaming 2019

Pour celles et ceux que ça intéresse, voici les différentes composants que j’ai utilisé pour construire la machine que j’utilise aujourd’hui.

Le challenge était simple : pour 1500€, je devais avoir une machine performante qui me permettrait de faire de la retouche photo, un peu de montage vidéo, et du jeu en 1080p sur tous les derniers titres.

Après avoir passé 3 mois à faire des recherches sur les meilleurs composants dans chaque catégorie, voilà ceux que j’ai choisi.

La carte mère est selon moi l’élément clé d’une bonne configuration. C’est elle qui décidera du potentiel d’évolution de votre machine et c’est elle qui en portera tous les composants. Une carte-mère bas de gamme avec des composants hors de prix résultera en un gâchis de performances.

Une carte-mère hors de prix avec des composants d’entrée de gamme vous permettra toujours de faire évoluer vos composants au fur et à mesure avec un investissement progressif jusqu’à atteindre les performances de votre choix.

ASUS ROG STRIX X470-F

Mes critères pour le choix d’une carte mère étaient simples : 2 ports PCI Express 3.0 16x, le support d’au mins 32Go de RAM, et au moins 6 connecteurs pour ventilateurs. Le reste s’est joué sur des notions de style et cette Asus ROG Strix X-470 a tout pour me plaire.

Après avoir choisi la carte-mère et selon son format, il est temps de choisir un bon boîtier. Le boitier est pour moi tout aussi important que la carte mère en termes de priorité dans votre config car il doit supporter le poids de votre carte-mère ainsi que les composants qui y seront attachés.

Il doit ensuite donner assez d’espace pour organiser vos composants, vous permettre de bien gérer et cacher vos câbles, et enfin vous proposer les emplacements de ventilateurs qui vous permettront de refroidir correctement votre machine.

PHANTEKS ECLIPSE P400(S)

Mes critères de choix pour le boitier étaient de supporter la carte mère Asus Rog Strix X470-F et de disposer d’un emplacement supérieur permettant d’accueillir le ventirad en 280 d’un watercooler AIO. Le P400 avec sa belle robe blanche est un boitier moyen tour spacieux qui répond parfaitement à mes besoins.

Le choix du processeur s’est fait sur une question de budget. Pour ce composant, le rapport qualité/prix/performances a été pour moi l’élément décisif et c’est pour ça que mon choix s’est porté sur la gamme Ryzen d’AMD.

Pour 100€ moins cher en moyenne, on a un rapport conso/perf identique si ce n’est supérieur aux modèles Intel correspondants. Et la gamme Ryzen est livrée de base avec un ventirad, ce qui n’est pas le cas chez Intel (bouuuuh !).

AMD Ryzen 7 2700X

Le processeur AMD Ryzen 2700X est un monstre de performances. Livré avec le Wraith Cooler Prism par Cooler Master, il est parfaitement refroidi et même en utilisation intensive, il est très compliqué de le pousser dans ses derniers retranchements.

Équipez-le d’un ventirad digne de ce nom (Dark Rock Pro 4 par exemple) ou d’un watercooling performant et vous pourrez overclocker sa fréquence et underclocker son voltage pour frôler la perfection en termes de rapport prix / perf / conso.

Pour la carte graphique, l’objectif était d’avoir une carte performante principalement sur les quelques jeux auxquels j’avais prévu de jouer soit : Fortnite, Overwatch, et Devil May Cry 5. Et quand je parle de performance, je voulais dire au moins 100 fps en 1080p avec des réglages high. Je savais que si cet objectif était accompli, les logiciels de montage suivraient.

MSI RTX 2060 VENTUS 6GB

Ce choix est peut-être la seule erreur de ma config. Avec le recul, j’aurais certainement dû partir d’emblée sur une version overclockée qui est souvent mieux refroidie et qui gagne quelques précieux Mhz dans certaines applications.

La RTX 2060 de MSI est néanmoins très performante et suffit largement pour toutes les utilisations que j’en fais.

Pour les barrettes de RAM l’objectif premier était d’avoir quelque chose de puissant et qui sort du lot, avec une fréquence maximale de 3000Mhz, fréquence maximale supportée par ma carte mère.

Ballistix Tactical Tracer RGB

En recherche d’originalité ? Objectif accompli avec les barrettes de RAM spéciales gaming de chez Ballistix. Une fréquence maximale de 3000Mhz, un style hors du commun et une bande de LEDs personnalisable à l’infini, il n’en fallait pas plus pour me convaincre.

Pour le disque de démarrage il n’y avait pas photo, je voulais le meilleur SSD possible qui entrait dans mon budget avec une capacité de 256Go minimum. Hors de question de partir sur un disque de type HDD au vue de la différence de performances qu’apportent les SSD. Critère de sélection : vitesse d’écriture et de lecture de minimum 400Mo/s.

Crucial MX500

J’ai eu le plaisir de recevoir ledisque dur SSD Crucial MX500 pour test et c’est resté depuis mon disque de démarrage de choix.

En ce qui concerne l’alimentation, le choix a été très simple. J’ai utilisé les outils de Power Supply Calculator fournis par Bequiet et par MSI afin de calculer le wattage idéal pour ma configuration.

J’ai pris de la marge en ajoutant dans le configurateur quelques composants que je souhaite ajouter durant les deux prochaines années, et c’est parti.

Corsair TX550M 80PLUS Gold

Résultat des Power Supply Calculators : j’ai idéalement besoin de 550w pour alimenter l’intégralité de ma config avec un petit peu de marge. Me voici avec une alimentation Corsair semi-modulable sur laquelle j’ai pu tout brancher et c’est parfait.