Instagram : le sale business de l’influence et ses techniques

Posted on

Après un an sur Instagram, j’ai investigué et pu tester des dizaines d’outils, de techniques, de trucs et astuces pour gagner des followers, et j’ai assisté à des scènes plutôt inquiétantes. Il est venu le temps d’en parler, et de tout vous révéler.

Quel est le but de cet article ?

Cet article est rédigé à titre informatif. Les éléments décrits ici sont facilement trouvables sur Internet mais le but de les regrouper ici est avant tout de les dénoncer et d’ouvrir les yeux au plus grand nombre.

Prenez une tisane et baissez la luminosité de votre écran

Cet article est un réel dossier sur le sujet. Les différentes données que vous y trouverez sont documentées, agrémentées d’exemples, et issues de ma propre expérience sur Instagram, et sachez que celle-ci a été très intensive. Vous êtes libres de lire cet article ou non, et je suis bien évidemment disponible sur les réseaux sociaux pour réagir à vos commentaires.

DES FOLLOWERS A TOUT PRIX

Entrons directement dans le vif du sujet avec je pense ce qui vous intéresse le plus : les techniques pour augmenter réellement ou virtuellement son nombre de followers. Vous comprendrez au fil des techniques pourquoi je différencie le réel du virtuel.

LE MASS FOLLOW

C’est la technique la plus simple et celle qui est utilisée depuis la nuit des temps. En effet, si on souhaite gagner des followers, il suffit de suivre un grand nombre de personnes et d’espérer que ces personnes vous suivront en retour. Cette technique est très utilisée et est aussi la plus agaçante. Ceux qui font du mass-following le font le plus souvent grâce à un outil d’automatisation et ce même outil est également utilisé pour, ensuite, retirer ces mêmes personnes. Le suivi a donc l’impression de gagner un follower, qu’il suit gentiment en retour, avant de le perdre quelques jours plus tard.

Comment repérer quelqu’un qui fait du mass-follow ?

Il existe un outil intéressant pour ça. Il s’appelle SocialBlade et permet de voir en quelques clics les statistiques de follow et d’unfollow de vos comptes préférés, ou détestés. Ainsi, vous pourrez identifier ceux qui font du mass-follow. Néanmoins, attention aux faux positifs. En effet, certains “power-users” suivent des dizaines d’utilisateurs par jours manuellement, sans réelle volonté de triche. Cherchez plutôt du côté de ceux qui suivent plusieurs centaines de comptes, voir plusieurs milliers, et qui en unfollow autant.

LE MASS LIKE

Seul ou en combinaison du mass follow, le mass like est cette technique qui consiste à liker plusieurs photos d’une personne en espérant que celle-ci prendra l’initiative de nous suivre. Très chronophage à mettre en place lorsqu’on le fait manuellement, c’est un outil redoutable lorsqu’il est réalisé à l’aide d’un outil d’automatisation, qui permettra de le faire à l’échelle de plusieurs centaines de comptes différents chaque jour.

Comment repérer quelqu’un qui fait du mass-follow ?

Il n’existe à ma connaissance aucun outil qui permet de connaître le nombre de photos likées par un compte. Par contre, l’onglet “Abonnés” de votre section de notifications vous permettra peut-être d’avoir une petite idée de qui s’adonne à ces pratiques.

L'ACHAT DE FOLLOWERS

Et si je veux des followers, pourquoi ne pas en acheter directement ? Cette techniques, malheureusement très répandue, est contrairement à ce que l’on pense la moins efficace, en tous cas en France. S’il existe des centaines (je dis bien des centaines), de place de marchés d’achat de followers où on peut acheter notamment des followers pour Instagram (ou des fans Facebook, des abonnées Youtube, et j’en passe), il n’existe à ma connaissance aucune place de marchés où l’on peut acheter de vrais followers français. Lorsque l’on achète des followers, on achète donc en fonction du prix des followers américains, brésiliens, turcs, ou arabes. Ces followers peuvent, en fonction du prix, être de vrais comptes, mais ce sont la plupart du temps de faux comptes inactifs créés de toute pièce.

Comment est-il possible d’acheter de vrais comptes ?

N’avez-vous jamais constaté, sur Twitter ou d’autres réseaux, suivre des comptes dont vous n’avez aucun souvenir ? Il s’agit soit d’une application dont vous avez autorisé l’accès à votre compte qui agit sans votre consentement, soit d’une technique appelée le click-jacking. Cette technique consiste à vous faire cliquer sur une page web, pensant que vous cliquez sur un simple bouton, pour en fait cliquer sur un bouton dissimulé qui vous fait suivre un compte. Le click-jacking est notamment utilisé pour Facebook vu que la dissimulation du bouton “J’aime” est très facile via le code de Facebook.

Comment savoir si un utilisateur achète de faux comptes ?

Il n’existe aucune solution pour déterminer à 100% si un utilisateur d’Instagram achète ou non des faux comptes. Il y a d’ailleurs de nombreux utilisateurs qui sont victimes d’achats frauduleux sur leur propre compte. Je m’explique : certaines personnes mal-intentionnées achètent des followers pour certains utilisateurs Instagram, pour ensuite les pointer du doigt, quelle bassesse. Néanmoins, un indicateur pertinent pourrait être le taux d’interaction d’un compte. En effet, si celui-ci est très bas, vous êtes sûrement sur une bonne piste : un compte avec 50 000 followers qui obtient moins de 100 likes sur chacune de ses photos a sûrement quelque chose à se reprocher.

LES FAUX COMPTES ET LES FAUX CONCOURS

Je mets ces deux pratiques côte à côte puisqu’elles sont intimement liées. A l’apogée des influenceurs, ceux-ci sont notamment présents sur Instagram et regroupent, en France, jusqu’à des millions de followers. A l’instar des fausses annonces vous disant que vous avez remporté un voyage à Haïti, il n’a pas fallu longtemps avant que cette arnaque apparaisse sur Instagram. De nombreux faux comptes, les “fakes” sont donc créées chaque jour à l’image des gros comptes français. Cyprien, TiboInShape, Norman, Sissy Mua, ils souffrent chacun de centaines de faux comptes qui ont pour seul objectif d’arnaquer leurs followers.

Le concept est simple. Je prends n’importe quel influenceur et je créée un faux compte reprenant un pseudonyme très proche, sa photo de profil, et j’achète des followers pour que ce compte semble réel. Ensuite, je vais aller suivre les followers du dit influenceur et me faire passer pour celui-ci. en annonçant le gain d’un iPhone ou d’un iPad le plus souvent, et en demandant pour la réception du gain l’envoi d’une certaine somme d’argent ou des appels à des services surtaxés. Parfois, le vice est poussé plus loin et ces faux comptes peuvent réclamer des informations personnelles, des photos, ou des vidéos.

Comment repérer les faux comptes ?

Les faux comptes sont souvent en privé. Cela permet de ne pas afficher la pauvreté de leurs publications pour paraître plus “vrai”. Ensuite, ces comptes ont souvent des bio incohérentes, avec des fautes d’orthographe, et sont très intimidants en messages privés. Les vraies comptes de personnages publics sont identifiés par un macaron bleu indiquant que leur compte est certifiés. De manière générale, n’acceptez jamais d’envoyer quoi que ce soit, d’appeler un numéro surtaxé, et encore moins d’envoyer de l’argent à une personne que vous ne connaissez pas et dont vous n’êtes pas certains de l’identité.

INTERNET DANS UN MICROCOSME

Si Instagram est un outil fabuleux pour découvrir de nouvelles choses, il souffre des mêmes travers qu’Internet. Ce réseau social, espace confiné dans l’infini du web, propose parfois un contenu qui peut s’avérer dangereux.

LE DRAME DE L'ANOREXIE

L’anorexie est une maladie, sérieuse, et qui réclame dés sa détection un suivi médical et ou psychologique poussé. Ce n’est pas une simple pathologie, un symptôme d’anxiété ou de stress, une situation de mal-être, c’est tout ça en même temps, en pire. Malheureusement, un large réseau d’apprenties anorexiques oeuvre sur Instagram. Je parle d’apprenties anorexiques tout d’abord car les principales personnes concernées sont de jeunes femmes, souvent entre 15 et 18 ans. J’utilise ensuite le terme “apprenties” car s’il existe de réelles personnes anorexiques qui trouvent sur Instagram de l’aide pour lutter contre leur maladie, la plupart de ces apprenties anorexiques ne sont que des filles légèrement maigres qui se rendent malades en mangeant très peu et en se provoquant des vomissements pour régurgiter de la nourriture qu’elles considèrent avoir mangé en excès.

Ce comportement, souvent dû à une mauvaise image de leur propre corps, est notamment d’origine sociétale. Je ne reviendrai pas sur les standards du mannequinat que l’on retrouve également sur Instagram, vous connaissez déjà la chanson.

UN LARGE RÉSEAU DE PROSTITUTION

Des belles filles au corps parfait qui s’affichent en petite tenue, ça n’attire malheureusement pas que des admirateurs respectueux. Il ne fallu que quelques années à Instagram pour tomber dans des scandales de prostitution. Certains comptes sont créées par des personnes qui proposent plus ou moins clairement leurs services, mais d’autres comptes n’étaient initialement pas là pour ça. Si certaines personnes, malheureusement des hommes pour la plupart, contactent des femmes pour leur faire part, sans demande préalable, de leurs préférences sexuelles, d’autres vont plus loin. Certains vont jusqu’à inciter à des jeunes femmes, qu’elles soient d’ailleurs majeure ou non, à proposer des services sexuels contre rémunération.

DES COMPORTEMENTS DANGEREUX

Comme sur de nombreux autres réseaux, on retrouve malheureusement sur Instagram un nombre important de comportements dangereux dépeints à l’aide de photos ou de vidéos. Ainsi, en tapant les bons mots clés, on peut trouver des vidéos d’auto-mutilation, de blessures parfois auto-infligées, de bagarres, d’étouffements, et j’en passe.

CONCLUSION

TOUT N'EST PAS ROSE, MAIS TOUT N'EST PAS GRIS

J’ai été très pessimiste dans cet article mais ce que je dénonce n’a pas pour vocation de vous être profitable. Néanmoins, sachez qu’Instagram est un lieu de découverte, d’échange, où certains partagent leurs passions et d’autres y trouvent une réelle motivation. Il y des centaines de milliers de comptes géniaux à suivre mais restez attentif aux comportements douteux et éloignez-vous des comptes qui ne vous inspirent pas confiance.

INSTAGRAM EST UN RÉSEAU SOCIAL RATÉ

Je ne pèse pas mes mots avec ce titre et pour cause, je le pense absolument. Instagram est un réseau social dont le potentiel immense a été gâché par de mauvais choix stratégiques de la part de ses gestionnaires. Instagram a, depuis trop longtemps, fermé les yeux sur les mauvaises pratiques d’Instagram car elles étaient propices à l’augmentation du nombre d’adhérents à la plateforme. Aujourd’hui, le rétropédalage est bien sûr complexe et va nécessiter des mois si ce n’est des années de réajustement de l’algorithme. On a pas fini d’entendre parler d’Instagram.

  • Partager