Hightech

1 mois avec la Fossil Q Founder

0

Il y a un peu plus d’un mois, je recevais la Fossil Q Founder. Cette montre, conçue donc par l’horloger mondialement connu Fossil en partenariat avec Intel, fait partie d’une série de wearables proposés par la marque. 1 mois, je pense que c’est une période suffisante pour prendre du recul et se faire un avis, sachant qu’il ne s’est pas passé un jour sans que je ne l’ai au poignet. C’est parti.

Une montre, une belle montre

La Fossil Q Founder ne passe pas inaperçue. C’est une très belle montre et c’est le premier qualificatif qu’ont utilisé les personnes sur qui j’ai échangé au sujet de celle-ci. La seconde chose qui ressort le plus souvent et pas des moindres : on ne croirait pas avoir affaire à une montre connectée, et ça c’est génial. La Fossil Q Founder est avant tout le travail précis d’un horloger qui connait la définition du mot design.

L’application Fossil Q, toujours aussi superflue

Et c’est dommage ! La marque Fossil, connue pour son service au top niveau, ne sait clairement pas exploiter le potentiel logiciel de sa propre montre. L’application Fossil Q propose 2 fonctionnalités : la possibilité de relever des “défis lifestyle” un peu cucul (celui de cette semaine consiste à prendre une photo avec plein de couleurs) et la seconde est de changer les cadrans de la montre. Je n’ai vraiment pas compris l’intérêt des défis lifestyle alors je ne me suis pas vraiment penché sur la question mais je me suis plutôt concentré sur les cadrans proposés par Fossil et là, c’est le drame.

Les cadrans sont splendides, ils reprennent notamment les designs des modèles emblématiques de la marque qui pour le coup respirent la belle horlogerie. Mais le problème, c’est qu’il semblerait qu’aucune customisation graphique n’ait été pensée en amont. Les cadrans ont été réalisés graphiquement, découpés pour Android Wear, et voilà. La densité de pixels du cadran et le flat-tire (espace noir réservé au bas de l’écran pour le capteur de luminosité) de la montre ont été totalement ignorés et du coup, les cadrans proposés par défaut donnent un résultat bancal qui n’est clairement pas au niveau.

Des choix matériels critiquables

La Fossil Q est belle, certes, mais son alliage en acier inoxydable la rend très sensible aux rayures. Si l’écran est, lui, incroyablement insensible aux trousseaux de clé et aux coups non-intentionnels contre les murs, le cadran et le bracelet souffrent très rapidement de la présence de micro-rayures qui pourraient pour certains nuire à l’aspect de la montre. Il est évident qu’un matériau plus résistant aurait été plus coûteux, mais je ne fais qu’énoncer un fait.

La non-présence d’un capteur cardiaque me paraissait être superflue mais ayant repris le sport 5 fois par semaine, je me dis maintenant qu’un petit checkup quotidien ne serait pas de trop. C’est malgré tout un choix que je respecte qu’a fait Fossil en choisissant de ne pas intégrer ce capteur dans une montre qui n’est clairement pas taillée pour le sport.

Mais ce qui me chagrine le plus, c’est l’écran. C’est une erreur, et je dis bien une erreur, de la part de Fossil de ne pas avoir opté pour un écran AMOLED pour la Fossil Q. C’est LE truc qu’il manque à la montre pour passer de “très belle montre” à “magnifique montre”. On ne devrait même pas autoriser les fabricants de montres à choisir autre technologie d’écran que l’AMOLED pour une montre dont le cadran dispose d’un flat-tire. Les noirs ne sont pas noirs, ils sont tout au plus gris foncés et du coup, on remarque très rapidement que cette montre est une montre connectée alors que tout l’intérêt d’en acheter une réalisée par un horloger est de rendre la distinction la moins facile possible.

Un ressenti global plutôt positif

Je suis très critique dans cet article car c’est l’intérêt d’un retour sur test mais attention, la Fossil Q est une excellente montre connectée. Son design soigné, ses courbes généreuses et son style intemporel en font une montre pour homme qu’on a plaisir à porter au poignet. Android Wear évoluant chaque jour un peu plus, cette montre connectée rempli son objectif qui est de ne sortir son téléphone que quand on en a réellement besoin. Appels, sms, rappels de rendez-vous, ce sont les trois fonctionnalités que j’utilise le plus. Inutile désormais de sortir mon téléphone à chaque vibration, un petit coup d’oeil sur le cadran de la Fossil Q me permet de savoir si je dois ou pas sortir mon téléphone.

299€ sur la boutique Fossil

Lisez aussi