Test de la montre connectée Fossil Q Founder

Posted on

Les accessoires connectés sont la découverte technologique de l’année 2015, mais la vraie révolution de ceux qu’on nomme les “wearables” se jouera en 2016. Au sein de cette révolution se trouve Fossil, fabricant de vêtements et d’accessoires de mode mais surtout horloger et bijoutier de renommée mondiale, qui a décidé de jeter un pavé dans la marre de la smartwatch.

Un horloger chez les geeks

FOSSIL_logo_diamant_noir

Comme Tag Heuer, Casio et Swatch l’ont fait, Fossil a décidé de mettre un pied dans le fabuleux univers des accessoires de mode connectés. L’objectif : apporter son savoir faire dans l’univers de la mode et du design de montres en développant une gamme de produits intelligents. On retrouve donc chez Fossil, depuis la fin d’année 2015, des bracelets connectés, des montres avec capteur d’activité et des montres connectées sous Android Wear. J’ai réussi à me procurer la Fossil Q Founder qui est pour l’instant leur seul modèle de smartwatch sous Android Wear, et je vous en propose aujourd’hui un test complet.

Packaging : entre la montre et l’accessoire hightech

Le packaging d’une montre est très important pour certains, mais l’est beaucoup moins pour d’autres. À un tarif proche des 300 euros, la boîte de la Fossil Q Founder me semble pour le coup un peu trop basique. Néanmoins, ne connaissant pas le coût de fabrication et le prix de revient de cette montre, je respecte le fait que Fossil ait préféré se concentrer plus sur la montre, et moins sur le reste. Si vous êtes de ceux qui gardent la boîte de leur montre dans l’optique d’en faire un objet de décoration ou vous pourrez entreposer votre nouvel accessoire, vous ne serez pas satisfait de ce qui est proposé avec la Fossil Q Founder.

En effet, la boîte de la Fossil Q Founder est à première vue une boîte de montre, avec une partie basse recouverte d’un “couvercle”. Lorsque l’on ouvre la boîte, on découvre la montre sur un petit coussin, qui est en fait son support de chargement sans fil. Le tout est installé sur un support en carton blanc qui recouvre un plastique semi-rigide sous lequel sont disposés une enveloppe contenant le livret de démarrage rapide de la montre, un câble USB vers micro-USB, et un adaptateur USB vers secteur.

Le tout est beau, blanc, mais n’arrive pas à la hauteur d’une boîte comme celle de la Huawei Watch qui donne pour le coup réellement l’impression d’être en face d’un accessoire conçu par un horloger de renom, alors qu’il n’en est rien.

La Fossil Q Founder se recharge en dormant

L’un des éléments phares de cette montre, outre qu’elle proviennent d’un horloger mondialement connu, est le choix qui a été fait par Fossil du type de support de chargement. À l’instar de la Moto 360, la Fossil Q Founder se recharge à l’aide de la technologie sans fil Qi. Un grand avantage face à des concurrents comme Huawei qui ont opté pour un système à encoches qui manque grandement de précision. Ici, il suffit de poser la montre autour de son coussin pour qu’elle commence son chargement.

Le petit coussin blanc, léger et design, propose une encoche sous forme de cercle qui vient accueillir l’arrière du cadran de la Fossil Q Founder avec une précision digne pour le coup du monde de l’horlogerie. Cette encoche agit comme un détrompeur qui permet de savoir lorsque la montre est bien placée puisqu’une fois en place, elle ne risque pas de bouger ou de glisser. C’est qui plus est un accessoire visuellement réussi, avec une LED rouge lorsque la montre recharge, qui vire au bleu lorsque celle-ci est chargée à 100%.

Petit point que je trouve pour ma part négatif mais qui n’est pas propre à la Fossil Q Founder : la montre s’allume lorsqu’elle recharge. J’aurai préféré qu’elle reste éteinte pour ne pas l’entendre vibrer au loin. Il faudra que je fasse un tour du côté de Tasker (application qui permet de programmer des actions en fonction d’autres actions) pour voir s’il est possible de désactiver complètement les notifications lorsque la montre recharge.

Une montre, une vraie montre

Si je peux approuver d’emblée l’une des caractéristiques de cette montre, c’est son design. La Fossil Q Founder est tout simplement magnifique. De l’acier inoxydable, un grand boîtier rond de 47mm épais de 13mm, un bracelet de 22mm avec boucle dépliante, bouton poussoir rond centré sur la tranche droite, tout y est pour vous faire oublier que ce qu’il y a sur votre poignet est autre chose qu’une belle montre.

Le seul point négatif que je verrai au design de la Fossil Q Founder, en terme d’utilisation, est le bracelet non-ajustable. La bracelet ne sera que rarement à votre taille dès la sortie de la boîte et il faudra comme moi vous rendre chez un horloger pour la faire ajuster, ou acheter sur un Amazon un petit kit de bijoutier pour enlever les maillons en trop vous-même. Mon passage chez l’horloger n’a d’ailleurs fait que confirmer la qualité de la montre, puisqu’il a essayé de tourner le bouton situé à droite de la montre (qui n’est qu’un bouton poussoir) avant de se rendre compte que c’était une montre connectée. Pour palier à ce problème, il suffit de choisir le modèle avec le bracelet en cuir sur la boutique de Fossil.

D’ailleurs, le bracelet de la Fossil Q Founder est un bracelet standard de 22mm qui peut être changé vers n’importe quel autre bracelet. On n’atteint certes pas le niveau de customisation proposé par Motorola puisque le cadran restera le même, mais on peut changer de bracelet chaque jour si l’envie nous prend. De plus, le bracelet de base propose un système de changement rapide avec deux petites dents qu’il suffit de pincer vers le centre du bracelet pour l’enlever.

La Fossil Q Founder est toute aussi solide que n’importe quelle autre montre connectée ou non faite d’acier inoxydable. L’écran n’est pas fait de Sapphire mais semble avoir subit un traitement anti-rayures plus que convenable. La Fossil Q Founder est classifiée IP67, ce qui veut dire qu’elle résistera à l’eau de pluie et aux passages sous le robinet, mais pas à une séance de piscine. Cette montre n’est d’ailleurs clairement pas orientée Fitness puisqu’elle ne propose notamment pas de capteur cardiaque : c’est un accessoire de mode avant tout.

Android Wear et une application Fossil Q

Je n’avais, avant d’obtenir cette montre, jamais vraiment pris en main de produit sous Android Wear. La Fossil Q Founder pousse la simplicité avec une montre qui est prête à être utilisée, même par quelqu’un de technophobe. Il m’a fallu 3 minutes, chronomètre en main, pour allumer la Fossil Q Founder et la configurer. Il m’a suffit de :

  • Poser la montre sur son socle car celle-ci m’est arrivée déchargée
  • Attendre qu’elle s’allume
  • Activer le bluetooth de mon téléphone
  • Suivre les quelques étapes de configuration et mise à jour

C’est enfantin et à la portée de tout le monde. Une fois la montre connectée à son smartphone elle affichera naturellement les notifications et téléchargera même la version Android Wear de vos applications. Après quelques heures d’utilisation, il faudra tout de même ajuster les paramètres pour supprimer certaines notifications qui s’avèrent pour le coup trop insistantes (Facebook Messenger pour moi, entre autres…). Je n’ai personnellement laissé que les appels, les sms, et les actualités importantes de l’application du journal Le Monde.

L’écran est surprenant de réactivité, il répond très rapidement au toucher et est un réel plaisir à utiliser. Il ne marque pas tant que ça les traces de doigts et même si c’était le cas, il est vraiment très facile à nettoyer avec un simple petit coup de chiffon.

L’application Fossil Q est pour moi, pour l’instant, un doublon inutile de l’application Android Wear. Je l’ai téléchargé par curiosité mais celle-ci ne propose qu’un aspect communautaire encore assez bancal où l’on doit chaque jour relever des défis lifestyle, et des cadrans pour la montre conçus par Fossil. Le problème, c’est que ces cadrans, jolis et inspirés de vrais cadrans de modèles emblématiques de la marque, n’ont pas été pensés pour prendre en compte la “flat tire” cet espace noir au bas du cadran. De plus, il n’y en a pour l’instant qu’une dizaine, et je n’y ai personnellement pas trouvé chaussure à mon pied.

Fossil Q
Prix: Gratuit

En résumé : une montre, connectée

Connecté jusqu'au poignet #fossil #swag #watch #smartwatch #androidwear #watchface #office #fashion #wearables

Une photo publiée par Outhman Badissi (@outh__) le

La Fossil Q Founder est une montre avant tout. C’est certainement la plus belle avec peut-être la Huawei Watch comme seul concurrent mais ce n’est certainement pas la plus poussée en terme de technologie embarquée et pour cause, ce n’est pas l’objectif. Fossil a voulu avec la Fossil Q Founder conquérir le marché des réticents, ceux qui ne veulent pas porter une montre si elle ne provient pas d’un horloger, et qui associent le mot smartwatch au mot compliqué. Pari réussi avec la Q Founder qui se porte au poignet avec classe tout en proposant un écran tactile et un cadran cadencé par Android Wear. C’est un juste équilibre entre deux univers mais qui dispose encore d’une grande marge d’optimisation.

  • Partager