Test du Vitamin A, un smartphone ambitieux

Posted on

Vitamin A est le nom original du premier smartphone conçu par la jeune société française Dunetek. L’idée de départ de ce projet est de miser sur l’expérience utilisateur plutôt que sur les spécifications techniques avec un smartphone qui n’impressionne pas sur le papier mais qui propose tout de même quelque chose d’unique. Est-ce-que c’est une recette qui fonctionne ? Analysons-la ensemble.

Un design qui fonctionne bien

Malgré la mise en exergue sur les supports de communication de la marque d’un design “à la française” et d’une conception “made in France”, il ne faut pas se cacher que le Vitamin A reste un smartphone fabriqué / assemblé en Chine. Le form-factor reprend donc des allures classiques que l’on retrouve par exemple chez Wiko ou Alcatel : un grand écran de 5 pouces intégré dans un smartphone rectangulaire, avec tout de même une bande métallisée sur le pourtour du téléphone qui est la seule petite touche qui pourrait évoquer du “premium”.

Les boutons de réglage du volume sont situés sur la tranche gauche de l’appareil, et le bouton d’allumage sur la tranche droite (et non pas sur le haut, ce qui le rendrait difficilement accessible vu la taille du téléphone). Le port micro-USB ainsi que la prise jack se situe sur la partie supérieure du smartphone (original !). La coque arrière est amovible mais elle est aussi très fine et semble fragile (attention donc en la retirant), et elle laisse apparaître deux ports micro-SIM ainsi qu’un port pour extension de mémoire de stockage par micro-SD. Sur la partie basse du téléphone on trouve le haut parleur.

Des performances correctes

Lien vers les spécifications techniques complètes (fichier PDF).

Quand on voit un pricetag inférieur à 200 euros on se demande où est le point faible. En l’occurrence si les matériaux ne sont pas nobles, l’écran est, pour le prix, une réussite. L’écran est bien équilibré et se laisse lire correctement en toutes conditions.

Lorsque l’on passe le Vitamin A aux benchmarks, on constate que la puce 64 bits MT6752 qui l’équipe, classée comme milieu de gamme, s’en sort correctement. Elle est bien sûr à une certaine distance des puces qui équipe les smartphones haut de gamme mais affiche quand même plus de 30000 points sur Antutu, et 2236 points sur PCMark ce qui est un peu plus décevant. Il ne faut néanmoins pas se fier à ces comparatifs qui relèvent souvent du “qui a la plus grosse” : le Vitamin A s’en sort très bien dans les tâches quotidiennes.

Un appareil photo standard

Un capteur GeorTek de 13 mégapixels équipe l’arrière du Vitamin A et à vrai dire, je n’avais pas connaissance de cette marque. L’appareil photo du Vitamin A s’avère suffisant pour les photos du quotidien dans de bonnes conditions d’éclairage, mais il ne faut clairement pas en attendre de miracles.

Une autonomie dans la moyenne

Même les cadors du mobile ne nous surprennent pas en terme d’autonomie, et ce n’est malheureusement pas le 2270 mAh qui viendra bousculer ses ainés. Le Vitamin A propose une autonomie dans la moyenne qui couvrira une journée “de base” avec quelques appels, quelques message, un peu de surf et une bonne quantité de notifications.

VitaOS : la belle surprise du Vitamin A

Au fur et à mesure de la préparation de ce test je me demandais “qu’est-ce-que je vais bien pouvoir leur dire sur ce smartphone pour le différencier de la nuée de concurrents à laquelle il s’oppose ? Eh bien une fois allumé, le Vitamin A nous révèle bien des surprises. Dunetek a correctement préparé son coup et en plus d’un prix bas pour un smartphone qui vaut le coup, la société s’est concentrée sur le système d’exploitation qui équipe son smartphone.

Le Vitamin A et son VitaOS apportent premièrement des changements au niveau visuel avec de nouvelles icônes, une interface Android légèrement repensée, et des applications custom. En plus de ça on retrouve un tas de petites fonctionnalités comme la possibilité d’écrire des textos en ayant la caméra ouverte en fond (pour voir où on marche !) ou encore d’activer un délai sur l’envoi des SMS pour annuler une erreur.

Des application comme VitaForum (un accès direct au forum de la marque Vitamin) ou VitaSafe (coffre-fort sur le smartphone) apportent également une plus-value au Vitamin A lui permettant de démarquer légèrement, même si ces solutions existent en tant qu’application sur le PlayStore.

Je n’ai pas encore eu le temps de parcourir tous les ajouts proposés par cet OS mais vous pouvez en savoir plus sur le site de la marque.

Conclusion

Si votre budget est inférieur à 200 euros et que vous recherchez un smartphone simple d’utilisation avec des solutions pré-intégrées, le Vitamin A sera certainement un très bon choix. Ce n’est clairement pas une bête de course ni un photo-phone, mais il faut le situer dans sa gamme de prix et prendre en considération les choix faits par la marque.

Le projet dans sa globalité est néanmoins ambitieux et très intéressant à suivre. Dunetek est une marque très proche de ses utilisateurs qui s’efforce d’améliorer ses périphériques en fonction des retours et c’est une très bonne chose. Affaire à suivre donc.

  • Partager