Boom de Ultimate Ears, la bombe est lâchée

Posted on

BOOM ! Vous avez eu peur ? Ne craignez rien, c’est une explosion de technologie dont je m’apprête à vous parler. J’ai reçu pour test l’enceinte du doux nom de UE Boom, “UE” comme accronyme de la marque Ultimate Ears et Boom pour le nom du modèle qui en dit déjà pas mal sur les promesses faites par cette enceinte sans-fil bluetooth.

Un design ultra-simple et vertical

Le packaging de la UE Boom est vraiment très “jeun’s” et moderne. En effet l’enceinte est proposée dans un écrin rond dans lequel se trouve une boîte à ouvrir à l’horizontal dans laquelle on retrouve : au milieu l’enceinte, d’un côté un câble micro-USB vers USB et de l’autre un bloc secteur (bravo UE !) ainsi que deux adaptateurs, un européen et un US. Les câbles que j’ai sont jaunes flashy, et je pense que les câbles sont de couleur différente dans chaque packaging en fonction de la couleur de l’enceinte.

Si vous me lisez actuellement sur le blog, vous savez que j’ai un goût prononcé pour la simplicité. J’aime l’iPhone, j’aime le material design et le flat design, j’aime les couleurs unies, et j’aime le design de l’enceinte UE Boom. Le design de l’enceinte est d’une simplicité que je jugerai quasiment d’artistique pour ce type de produit. Terminé les connectiques voyantes, les boutons en veux-tu en voilà, les fonctionnalités aussi farfelues qu’inutiles… La UE Boom est un simple bloc rond, et beau.

Le modèle que j’ai reçu est d’un blanc qui tire légèrement vers le gris, avec comme seule touche de couleur une petite étiquette jaune. La UE Boom arbore des dimensions de 18,0 cm en hauteur, 6,5 cm de diamètre, et un poids de 538g. Ce n’est pas la plus légère des enceintes mais c’est un compromis testé et approuvé pour permettre de bonnes basses.

Un plastique doux recouvre l’extérieur de l’enceinte qui propose un son à quasi-360°. On retrouve au sommet de l’enceinte un bouton power au centre ainsi qu’un bouton de pairage bluetooth plus petit et décentré, le pourtour de l’enceinte est doté d’une grille de hauts parleurs en tissu résistant avec une ligne fixe ou on retrouve un bouton + et un autre – pour le volume, et au bas de l’enceinte on trouve un port jack 3,5mm (pour connecter un appareil audio non-bluetooth), une entrée micro-USB (pour la recharge et la mise à jour du firmware), sur lequel viennent se placer un cache en caoutchouc.

Dis le geek, pourquoi ils ont mis un cache en caoutchouc ? Bah déjà, c’est une très bonne idée pour éviter que les connectiques ne mordent la poussière (lol), mais c’est surtout parce que cette enceinte est IPX4 ! Comment ça vous savez pas ce que ça veut dire. Direction Wikipedia pour une piqure de rappel et cela signifie que la UE Boom est imperméable et donc résistante à l’eau, mais pas waterproof. Cela veut dire que vous pouvez prendre la UE Boom avec vous à vos sorties plages et piscines sans craindre un court circuit, mais aussi que c’est un parfait compagnon de douche qui ne craint pas l’oxydation. Par contre, il ne faut pas l’immerger sous l’eau.

Des fonctionnalités au rendez-vous

Quand je vous disais que cette enceinte se contente du strict minimum, c’est un peu faux. La UE Boom dispose d’une connectivité bluetooth, d’une entrée jack, mais aussi du NFC. Elle reconnait jusqu’à 8 appareils dont deux en même temps.

Mais ce qui est énorme avec cette enceinte, c’est les possibilités apportées par l’application iPhone et Android UE Boom. Avec celle-ci on peut :

  • Connecter deux enceintes UE Boom en même temps
  • Définir un égaliseur personnalisé ou choisir parmi ceux disponibles
  • Utiliser l’enceinte comme réveil
  • Mettre à jour l’enceinte sans-fil
  • Contrôler le niveau de batterie
  • Éteindre l’enceinte

La UE boom devient de ce fait l’enceinte idéale pour les soirées, les sorties, lors desquelles on la pose sur une table au centre de la pièce pour ne la contrôler qu’avec son smartphone.

Et quid des performances ?

Quand la UE Boom est arrivée chez moi, elle a fait face à un adversaire de taille qui est pour moi la référence en terme d’enceintes sans-fil portable : la Bose Soundlink Mini que j’ai d’ailleurs testée là. Et même si je n’ai pas une oreille parfaite, je suis un sacré mélomane. J’écoute de la musique 3 à 5h par jour, à l’aide notamment d’une barre de son LG, de la su-citée Bose SoundLink Mini, et d’écouteurs Bose Mie2i mais aussi Xiaomi Piston V3. J’ai donc un peu de matos son chez moi, rien de très haut de gamme, mais déjà de quoi réveiller les voisins, ou ne pas les laisser dormir.

En terme de performances, la UE Boom est PRESQUE aussi bonne que la Bose Soundlink Mini et tout ce qui lui manque, c’est une touche de basses. Cela s’explique malgré tout très simplement : la Bose est allongée et la UE est debout, et ça s’entend un peu. En termes de qualité audio, je craignais que le revêtement imperméable de la UE Boom étouffe le volume des hauts-parleurs, mais il n’en est rien. Les deux enceintes atteignent sans problème le même volume tout en gardant une qualité de son excellente. L’UE Boom dispose qui plus est d’un avantage de taille : 15h d’autonomie face à 8h pour la Bose Soundlink Mini. En usage j’ai contrôlé à peu près 13h d’écoute avant que la batterie ne meurt, ce qui est déjà plus que suffisant.

Conclusion

Vous l’aurez compris, je suis réellement convaincu et séduit par cette enceinte. Avec son prix de 150€, elle arrive pour moi comme le concurrent direct de la Bose Soundlink Mini, ou son complément parfait. En effet, je compte bien garder mon enceinte Bose pour chez moi, et les soirées OKLM posées dans un appartement, mais la UE Boom va devenir mon compagnon de voyage et de sorties.

Besoin d’un second point de vue ? Lisez un autre test de la UE Boom sur GohanBlog.fr.