Tests

Parrot Zik : Je dis OUI !

1

Le Parrot Zik est un casque qui me fait rêver depuis sa sortie. Design par Philippe Starck, récompense du Diapason d’Or l’année dernière, sans fil ou avec, le Parrot avait sur le papier tout pour me séduire. Alors quand Rueducommerce m’a proposé de le testé, je n’ai pas hésité une seconde ! Voyons ensemble après un mois de test ce que pense un geek, amateur de musique, de ce casque sûrement haut de gamme.

Tour de chauffe : l’ergonomie

Parrot est une marque qui propose des périphériques de son haut de gamme comme le fait très bien Bower&Wilkins ou Bang&Olufsen. Mais Parrot, avec le Zik, vient s’attaquer à des concurrents comme Sennheiser ou Bose, et le fait très bien. Le design du Parrot Zik est “propre” comme je l’aime, en toute simplicité et sans artifices, tout l’opposé d’un Beats par exemple. Que l’on apprécie ou pas le travail de Starck (coucou Freebox), j’ai personnellement accroché très rapidement au design du Zik et je n’ai pas été le seul, on me demande souvent de quelle marque est mon casque et où est-ce-que je l’ai acheté.

Le casque peut fonctionner avec ou sans-fil (bluetooth), mais dans tous les cas il est très confortable malgré qu’il soit légèrement lourd et imposant, ce qui ne plaira pas à tous les crânes. Une surface tactile sur le côté du casque permet de le contrôler sans peine à l’aide d’un simple glissé de doigt. Ça fait très gadget, mais croyez-moi je ne peux plus m’en passer.

Dans la boîte on trouve : le casque, une batterie à insérer dans le casque, un câble tressé micro usb pour charger la batterie, un câble tressé jack 3.5, et un livret d’informations.

L’application mobile Parrot Audio Suite

Parrot propose en accompagnement de ce casque une application mobile. Elle propose un ensemble de fonctionnalités comme la gestion de l’effet de spatialisation, un égaliseur, l’affichage du niveau de batterie, et quelques autres paramètres. Une fonctionnalité qui est pour moi totalement indispensable est la possibilité, pour un débutant comme moi, de switcher sur une configuration automatique “Tune by Lou Reed” (auteur-compositeur américain) qui s’occupe de tout pour vous.

On peut également avec cette app gérer l’annulation active du bruit. Je n’ai pas de point de référence donc j’ai juste testé avec et sans. La construction fermée du casque fait déjà que sans, on entend pas trop les bruits extérieurs mais avec, on n’entend plus rien.

Et le son alors ?

L’annulation active du bruit fait un très bon travail pour isoler l’écoute, on est vraiment concentré sur sa musique et ça change des écouteurs Apple que j’avais avant, ça c’est sûr. Les deux micros en plus du micro qui sert à recevoir les appels permettent de capter et de supprimer les sons alentours. Attention donc à ne pas utiliser ce casque Parrot à vélo ou lorsque vous avez besoin de rester attentif à ce qu’il se passe autour.

J’écoute de tout, de Wonderwall d’Oasis à Pornographic de Tech N9ne, en passant par le Boléro de Ravel. Sur ce casque c’est simple, aucun style n’est à la ramasse, tout est très bon. Que ce soit en passant par l’appli musique de mon iPhone ou en utilisant Deezer, en filaire ou sans-fil, aucun problème au niveau de la qualité. Bien évidemment, il m’est arrivé d’avoir quelques coupures en bluetooth (principalement à cause des interférences) et le son est à peine moins bon que lorsque le casque est connecté en filaire, mais dans l’ensemble c’est excellent.

Concluons !

Pour ce genre de produits,  j’attends toujours un certain temps avant de rédiger un avis. Le Parrot Zik est beau, assez cher, donc on a tendance dès qu’on l’a entre les mains à dire “waouh, il est génial”. Mais même après un mois d’utilisation, je le trouve génial. Le prix de sortie était de 350 euros mais aujourd’hui il est proposé sur RueDuCommerce à 250 euros. Et pour ce prix, le Parrot Zik devient un excellent rapport qualité prix que je trouve à mille lieux d’un Beats Monster, d’un Jabra Revo, ou d’autres casques concurrents dans la même gamme de prix.

250 euros sur Rueducommerce

[rev_slider parrot_zik]

Lisez aussi