Equiper son réflex

Posted on

Acheter un réflex, c’est bien. Mais le protéger c’est mieux. Comment prendre de belles photos de nuit sans trépied ? Comment filmer sans stabilisateur ? Une fois un réflex acheté, il se sent bien seul si on ne l’équipe pas avec un minimum d’accessoires. Je vous ai donc préparé un petit top des accessoires les plus utiles et les plus rentables (surtout) pour équiper au mieux son réflex.

Protection

Un réflex, ça coûte bonbon. Entre 500 euros pour une entrée de gamme et jusqu’à 10 000 euros pour un réflex au sommet de sa gamme, ça vaut bien quelques dizaines d’euros en plus pour éviter de lui éclater sa race (oui, sa race de plastique et d’aluminium) sur le béton. L’idéal est donc de se procurer dès lors que vous comptez utiliser votre réflex une pochette rembourrée, molletonnée, papier-bullée ou cequevousvoulez pourvu que cette pochette le protège des impacts, des chocs, et des chutes.

Il existe des centaines de types de pochette mais j’ai une préférence pour celle-ci :

Vanguard Up-Rise 15 accessoire réflex

C’est l’Up-rise II 14z de Vanguard. Elle protège très bien et dispose de plusieurs petits atouts agréables. Elle a par exemple un système d’attache complet pour l’emporter en bandoulière ou l’attacher à son sac à dos, une petite étiquette pour écrire ses coordonnées de contact au cas où vous perdez votre appareil (mais si, il existe encore des gens de bonne foi), mais aussi des petits emplacements de rangement pour batteries, cartes mémoires, ou encore une “capuche” qui permet de protéger l’étui contre les intempéries. Elle existe en plusieurs tailles (elle s’étire grâce à un astucieux système de fermeture éclaire) et son design est très sympathique. Les prix varient en fonction des modèles, et c’est disponible notamment sur Amazon.

Il y a beaucoup de marques de pochettes, je conseille personnellement Vanguard.

Et la lentille ?

On oublie souvent de protéger ce verre, pas fragile mais plutôt précieux, qui se trouve au bout de votre objectif. Comment en prendre soin ? La technique la plus simple est d’y installer un filtre UV, que l’on trouve entre 20 et 50 euros partout sur Internet et dans les boutiques qui vendent des appareils photos. Ainsi si un débris vient frapper contre votre appareil photo il tapera contre le filtre mais pas contre la lentille de votre objectif. Le filtre se choisit en fonction de sa teinte (plus ou moins opaque en fonction des besoins), et en fonction du diamètre de votre objectif.

Un pare-soleil : double usage

Le pare-soleil permet d’éviter d’avoir des effets de lumière indésirables sur ses photos à cause des rayons du soleil ou encore d’éclairages trop puissants. L’utilisation du pare-soleil est souvent critiquée car il ne remplace pas un bon filtre UV et beaucoup l’utilisent sans vraiment savoir pourquoi, juste pour le style.

Filtre UV Hoya 58mm

Trépied

Un trépied, pour prendre des photos, c’est un must. C’est indispensable lors des photos de nuit, mais aussi lorsque vous souhaitez lancer une action sur votre appareil photo (un retardateur, ou mode rafale) et pouvoir déplacer facilement un objet entre les photos, par exemple. Qui plus est, c’est un gage de stabilité en plus des systèmes de stabilité optique ou électronique déjà implémentés dans votre appareil. Il y a des trépieds pour tous les goûts, et toutes les couleurs.

Je n’ai retenu qu’une chose en ce qui concerne le choix d’un trépied. Si je ne dis pas de bêtise il y a deux grandes familles : les rotules fixes et les rotules 3D (n’hésitez pas à me corriger en commentaire). Les rotules 3D sont des boules sur lesquelles sont installées l’appareil qui peut donc pivoter dans tous les sens et adopter l’inclinaison de visée de votre choix. Les rotules fixes elles se déplacent horizontalement OU verticalement. Pourquoi préférer cette limite ? Lorsque l’on fait de la vidéo par exemple, et que l’on a besoin d’un déplacement rectiligne et fluide, impossible à atteindre avec une rotule 3D.

Manfrotto est une marque de trépieds que j’adore, mais chacun sa préférence.

manfrotto trepied rotule

J’ai aussi eu un énorme coup de coeur pour le magnifique trépied Vanguard Abeo Pro et sa rotule-pistolet avec télécommande qui me fait vraiment rêver !

Micro et Flash

Je mets les deux dans la même partie car en général, le micro et le flash se connectent sur l’emplacement prévu à cet effet situé au dessus de l’appareil. Un flash est en général intégré à l’appareil photo mais il n’est pas toujours assez puissant pour répondre à vos besoins.

Je ne suis pas assez expert dans ce domaine pour vous dire “voici le meilleur flash pour réflex et voilà le meilleur micro”. J’ai pour ma part un micro Rode Videomic qui est un micro directionnel (capte le son dans une seule direction) idéal par exemple pour les interviews. Un micro est souvent équipé d’une bonnette en mousse pour réduire le bruit dans la prise de son, mais à l’extérieur un “deadcat” (une chaussette avec des poils) est indispensable pour éviter le bruit du vent. Je n’ai pas de flash.

On n’utilise pas le flash d’un réflex pour prendre par exemple des photos professionnelles lorsque l’éclairage est faible et le flash intégré ne peut pas rester allumé pour éclairer lors d’une vidéo. Il existe donc des systèmes d’éclairage plus avancés (parapluies et lampes avec ou sans diffuseur afin de reproduire une lumière naturelle), ainsi que des “torches”, des flash puissants qui ont leur propre système d’alimentation (piles ou batterie) et peuvent rester plusieurs heures allumés lors de vos prises de vidéos.

Rode est une référence dans les micros pour réflex. Manfrotto fait de bonnes torches et Nikon ou Canon font des flashs puissants et performants.

Rode Videomic micro réflex

Batterie

En voilà un accessoire pour réflex important. Si vous avez prévu de prendre beaucoup de photos, ou de la vidéo, il vous faut plusieurs batteries pour que votre appareil photo tienne la charge. Il existe pour ce second problème un accessoire tout trouvé et que je trouve vraiment intéressant à utiliser. Cet accessoire, c’est le fameux grip.

Un grip est une seconde prise pour appareil photo. Donc déjà, ça vous permet une d’avoir une prise en main plus confortable pour shooter en portrait. Mais en plus, cet accessoire dispose d’un emplacement pour mettre soit deux batteries, soit des piles, qui vous permettront donc de doubler l’autonomie de votre appareil.

Vous pouvez vous procurer facilement une batterie appareil photo sur Internet. Soit des batteries officielles, émises par le fabricant de votre réflex, soit des batteries dites compatibles. Je vous conseille de faire attention avec les secondes, tant en terme d’autonomie qu’en terme de fabrication. Des copies chinoises ont déjà détruit les connecteurs de certains appareils photos, d’autres peuvent exploser, et l’autonomie est rarement au rendez-vous. Selon mes recherches il semblerait cependant que Duracell fait de très bonnes batteries pour appareils photos réflex, à un prix plus qu’intéressant.

On place ces batteries sur un “rack” (dispositif allongé qui accueille soit des piles soit des batteries), qui s’insère ensuite dans le grip. Ce grip vient se connecter à l’appareil photo en détachant le couvercle batterie de votre réflex avec une fiche qui vient se connecter à l’emplacement habituel de la batterie unique. Le tout tien très bien en place grâce à une vis qui fixe le grip au petit trou en dessus de votre appareil photo, prévu usuellement pour fixer un trépied. Ce même grip comporte un autre trou pour bien évidement pouvoir attacher le tout sur un trépied.

Si vous avez prévu de faire de la vidéo avec votre appareil, autant dire que deux batteries valent mieux qu’une. Mais pour faire de la vidéo vous aurez aussi besoin d’espace, beaucoup d’espace.

Votre constructeur est certainement la meilleure marque à choisir pour un réflex. Cependant au cours de mes balades sur Amazon la marque Phottix semble faire des grips plus que satisfaisants.

Batterie Duracell Canon 700D

La mémoire

Il n’existe que très peu d’appareils photos avec mémoire intégré. La plupart des appareils disponibles sur le marché nécessitent une carte mémoire, dans la plupart des cas une carte SD. Rentrer dans le débat des cartes mémoire serait pour moi une trop longue bataille. Je vous conseille simplement de repérer les éléments suivants dans le descriptif de votre future carte mémoire : SDHC ou SDXC, et une classe 10. Ces deux critères permettent de s’assurer que votre carte mémoire pourra supporter un débit de transfert rapide qui sera imposé par votre appareil si vous faites de la photo en RAW ou encore de la vidéo. Pour la capacité, je vous conseille 16Go pour le confort, mais vous pouvez allez jusqu’à 128 si vos finances vous y autorisent. La capacité nécessaire dépend de la taille des photos que vous capturez, de si vous faites de la vidéo ou pas, etc. Partez sur une 16Go et évaluez vos besoins ensuite, le prix des cartes mémoire ne cesse de baisser.

Pour la mémoire je conseille Sandisk, Kingston, ou encore Transcend.

Carte SD Kingston

A bon entendeur

Si vous avez prévu de faire uniquement de la photo pour le loisir, une pochette suffira. Si vous avez besoin de faire des photos pour X raison, réfléchissez au besoin et à la rentabilité d’un tel investissement et faites vous plaisir. Avoir un réflex c’est bien, avec des accessoires, c’est mieux.

  • Partager