Internet

Réduire sa fanbase Facebook

0

Pour augmenter son taux de reach ? Telle est la question soulevée par un article lu sur le blog de Greg From Paris qui soulève une question plus que primordiale à l’heure où Facebook fait tout pour que les marques paient le fan au prix fort.

Réduire sa fanbase pour mieux vendre

Je connais de nombreuse marques dont le principal objectif sur Facebook est d’avoir le plus de fans possible. Tels des zombies assoiffés de sang, les marques multiplient donc les opérations marketing à coup de tablettes et de voyages pour atteindre la barre symbolique des 10 000 fans, puis des 100 000, et pouvoir flâner devant les concurrents.

Mais le problème est le suivant : est-ce qu’une page avec 100 000 fans convertira mieux qu’une page avec 10 000 fans ? Ou plutôt, précisons la problématique : est-ce que 100 000 fans achètent plus que 10 000 fans ciblés ? Car oui, l’objectif d’une page fan est avant tout de vendre. Même si une page Facebook avec un nombre important de fans permet d’asseoir la notoriété d’une marque et de la faire connaître, cet avantage s’estompe lorsque le suspect a découvert la marque, l’a aimé pour une opé X ou Y, mais qu’au final il n’est pas intéressé par le produit.

On ne convertit pas si facilement un fan, aussi large soit le domaine de la marque. Que vous vendiez des téléphones ou des appareils auditifs, votre page doit absolument avoir pour objectif de récolter des likes ciblés. C’est un travail à faire dés le lancement de la page car une fois que celle-ci aura explosée les compteurs.

C’est bien beau, mais comment on cible ?

Déjà, si vous êtes une entreprise qui est spécialisée dans la fabrication et la vente de produits locaux, il ne faut pas offrir un voyage (oui oui, j’ai déjà vu ce cas). Une personne qui aime voyager n’est en général pas très attachée à ce type de produits. Il faut chercher plus loin que le simple fait de vouloir engranger de l’intérêt “vide” pour votre page à part l’intérêt du gain. Pourquoi ne pas plutôt faire un partenariat avec une autre marque locale pour faire découvrir à vos fans un autre produit complémentaire au votre ? Vous aurez certainement un nombre de fans gagnés sur l’opération qui sera drastiquement réduit, mais au moins vous pourrez dire que votre ciblage est respecté, et cohérent.

Communiquons peu, mais communiquons bien.

Avec l’avènement d’Internet tout est aujourd’hui devenu très simple. Les chiffres et autres informations qui étaient à l’époque (jadis, naguère) notés sur papiers et valorisés de manière individuelle prennent aujourd’hui une toute autre ampleur. Les marques qui ont compris ce fondement de la communication pour le marketing ne sont peut-être pas les plus actives sur les réseaux aujourd’hui, mais une chose est sûre, ce seront les plus pérennes.

Regardez tout simplement le référencement. A l’époque ou le référencement battait son plein sur Internet, on était dans des politiques purement tournées autour du chiffre. “Il faut que j’ai 1000 backlinks et que je sois en 1ère position sur ces mots-clés là, ils fonctionnent bien et rapportent beaucoup de visites”. Mais depuis que Google a resserré l’étau en ce qui concerne le bon positionnement d’un site, favorisant les aspects de contenu original, de respect des standards, de qualité de présentation ou encore de localisation géographique, beaucoup de marques ont pris une grande baffe et beaucoup de sociétés spécialisées dans le référencement ont mis la clé sous la porte. C’est exactement ce qui se passera avec le marketing en ligne demain, dans un mois, dans un an, quand les marques auront compris que l’important n’est pas d’être partout, tout le temps, mais d’être là où est MA cible, quand ELLE a besoin d’acheter.

Lisez aussi