Web

Réussir une présentation

0

Comment réussir son support de présentation ? Comment faut-il se tenir ? Où mettre ses mains ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Tant de questions que l’on peut se poser des présentations orales aux lycées jusqu’aux conférences. Peu importe que vous soyez étudiant ou professionnel, voici un guide des bonne pratiques et des erreurs à éviter pour que votre présentation soit un succès.

Votre prestation physique

Le langage non verbal est primordial. Il arrive très souvent qu’une personne qui connait moins son sujet que vous mais qui a une gestuelle plus adéquate s’en sorte bien mieux que vous. On dit qu’on comprend seulement 7% par ce que vous dites, et 93% par comment votre corps l’exprime. Gestes, postures et mimiques en disent long sur vous et c’est pour ça qu’il est important de les contrôler.

Vous ne serez pas apte à identifier vos propres erreurs lors de vos propres présentations. Filmez-vous, ou demandez à vos amis / collègues de vous aider à voir quels sont les points à corriger. Il n’y a pas besoin d’un panel d’experts, demandez-leur simplement ce qui les a dérangé durant votre présentation.

Les accessoires

C’est le principal piège des femmes, même si les hommes sont aussi largement concernés. Un bracelet, une bague, ou un collier peuvent non seulement distraire le regarde de votre auditoire mais aussi distraire vos mains qui viendront tourner votre bague ou jouer avec votre pendentif. Si c’est votre cas et que vous ne pouvez vous en empêcher, enlevez vos bagues, vos bracelets, vos colliers, et tout ce que vous pourriez avoir envie de toucher. Contentez-vous d’une télécommande pour votre présentation (ou un smartphone en mode silencieux), d’une feuille de papier (un calepin de la taille de votre paume), ou d’un stylo sans clic.

Les jambes

Je fais partie de ceux qui n’arrivent pas à rester immobile. On m’a souvent dit de me représenter un carré au sol et de forcer mon cerveau à dire à mes jambes d’arrêter de bouger. Mais c’est impossible. Si comme moi vous êtes un “marcheur” il y a deux techniques simples. Ne vous retenez surtout pas de bouger au risque de galvauder votre présentation par des mouvements nerveux, mais utilisez plutôt votre énergie pour bouger vos mains et n’hésitez pas à marcher lentement.

De manière générale, les pieds pointent toujours en direction de l’auditoire. Évitez d’avoir les pointes trop vers l’intérieur ou trop vers l’extérieur.

Les mains

Les gestes des mains sont le moyen idéal d’illustrer votre présentation tout en gardant l’attention de votre auditoire. Elles doivent être placées au niveau du nombril, jointes si possibles (la jointure des mains symbolise l’alliance des deux parties du cerveau), et vous permettront de faire des gestes lents et amples. Une personne qui ne bouge pas les mains sera vu comme rigide, ces mouvements vous permettront donc d’allier la parole au cognitif !

Si vous avez un support, vos mains vous peuvent aussi vous servir à montrer des éléments en particulier lorsque vous en parlez. Petite astuce, placez ces éléments sur les bords droits ou gauche de votre présentation, cela vous éviter d’avoir à passer devant le rétro-projecteur pour les montrer.

Le buste

Votre buste doit être toujours droit. Il n’y a pas plus insupportable qu’un dos rond ou une personne cambrée lors d’une présentation. Il y a aussi cette habitude de prendre appui sur une seule jambe qui est à éviter. Ne prenez pas non plus la posture d’un tireur de coup-franc, tenez vous simplement droit toujours face à votre auditoire. Il serait impoli de tourner leur tourner le dos !

Le visage

Il y a deux symboles important sur votre visage : vos yeux et votre bouche. Utilisez vos yeux pour scanner la salle. Un auditoire qui se sent délaissé perdra vite le fil de la présentation. Par contre, si chaque personne dans la salle se sent regarder, elle prend naturellement de l’intérêt pour votre présentation, elle se sent en quelques sortes “surveillée” et se doit d’être attentive. Passez d’un bord à l’autre de la salle et évitez de vous concentrer sur une seule personne, même la belle brune ou le beau brun qui vous sourit au deuxième rang, ni même tata Martine qui est venu assister à votre premier oral de marketing. Il faut donner l’impression de regarder tout le monde.

Votre support de présentation

Un bon orateur ne provoquera pas de réactions positives si son support de présentation est raté. Mieux que de longues phrases, voici une liste des choses à mettre en place pour assurer la réussite de son support de présentation :

  • Adapter le style à l’audience. Si vous vous adressez à des scientifiques, un powerpoint en flash avec des animations et des belles formes ne sert à rien. Dans le cas contraire si vous vous adressez à des graphistes ne vous contentez pas d’un texte noir sur fond blanc.
  • Less is more. Rappelez-vous que le “mieux” est l’ennemi du “bien”. Mieux vaut assurer un minimum de sobriété que de vouloir entrer dans de grands travaux qui vous porteront préjudice. Votre support doit être facilement lisible et compréhensible. Limitez vos polices et vos couleurs à 3 par slide, pas plus. Misez sur leur visibilité, leur lisibilité, et leur clarté. Attention aux couleurs trop claires qui ne ressortent de toutes façons pas sur la plupart des écran de projection.
  • Suivre la règle de 3. Votre auditoire ne retiendra que 3 points de votre présentation. C’est inutile de vouloir en faire plus. Au delà de 3 grandes parties ou 3 arguments importants, tout le reste sera perdu à jamais. Souvenez-vous de vos cours de lycée où l’on vous parlait de la thèse, de l’antithèse et de la synthèse, c’est un schéma efficace.
  • Utilisez des notes. Regarder son écran de présentation pour se souvenir de ce que l’on doit dire c’est clairement dire à son auditoire “je ne sais pas de quoi je parle” ou “je suis trop stressé”. Si vous avez besoin d’une feuille de notes, posez-là à plat sur votre bureau et prenez quelques secondes pour la consulter quand vous avez un trou. La fonction “notes” de Powerpoint est aussi un allié efficace. Enfin, une tablette habillement positionnée sur un bureau peut toujours vous servir de prompteur.

Merci à Alexander Netzel.

Outhman

Je me suis fait voler mon Macbook

Previous article

Carrefour t’envoie en l’air

Next article

Lisez aussi