Smartphones

Obtenir la meilleure autonomie sur son smartphone Android

0

Une question a suscitée mon intérêt sur Twitter, Fabricio m’a demandé “laquelle (ndlr : de ROM Android) te donne la meilleure autonomie ?”. La réponse est simple et compliquée à la fois, alors j’ai décidé de rédiger un article sur le sujet en vous expliquant comment étirer au maximum l’autonomie de votre smartphone sous Android.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, tous les smartphones ont à la base plus ou moins la même durée de batterie. Il n’y a pas vraiment de smartphone qui sorte du lot. Certains ont une batterie de 1800mAh et sont assez optimisés pour durer toute une journée. D’autres ont une batterie de 3000mAh, mais assez de fonctionnalités, utiles ou non (Samsung, spéciale kass-dédi), pour drainer la batterie en une journée également.

L’autonomie n’est pas non plus selon moi réellement liée à la ROM. Il y a une dizaine de ROMs Android populaires (tiens, une nouvelle idée d’article ?) mais qui ont plus ou moins tous la même base. On retrouve trois grandes familles : les ROMs basées sur la stock Android, les ROMs basées sur CyanogenMod, et enfin la ROM MIUI. Pour avoir testé les trois, aucune ne donne vraiment une autonomie plus importante qu’une autre. Ça se joue au maximum à une heure ou deux, et l’utilisation que l’on a d’un smartphone est trop variable pour vraiment pouvoir faire un calcul juste. Un jour on peut passer 5h au téléphone, deux à surfer en 3G, et s’en est fini de la batterie. D’autres jours le téléphone restera en veille la plupart du temps. Il y a cependant plusieurs facteurs logiciels qui pourraient faire que votre batterie dure plus ou moins longtemps.

Les logiciels installés

Les logiciels que vous installez définissent clairement la durée de votre batterie sur une journée. Si vous êtes du genre à installer une application chaque jour, la plupart des applications monitorent en permanence certains capteurs de votre smartphone, se connectent à Internet pour faire des mises à jour, affichent des notifications, et toutes ces actions consomment de la batterie. Vous l’aurez compris, contentez-vous des applications que vous utilisez tous les jours et surtout n’installez pas d’applications dont les avis sont négatifs ou qui vous demandent trop d’autorisations.

Dans cette lignée des logiciels qui consomment outre mesure, mention particulière pour : les jeux, qui sont sur Android et d’autres OS une mine à spywares et qui usent et abusent sans retenue des notifications et des installations forcées, mais aussi aux applications sociales mal calibrées qui vont se connecter à Internet toutes les deux secondes pour récupérer des données.

Pour pousser l’idée pour ceux qui s’y connaissent un peu, un choix peut être fait au niveau des apps que vous choisissez. Un launcher comme Nova consomme bien évidemment moins que Next Launcher, mais propose aussi moins de fonctionnalités, c’est un choix à faire.

Évitez les optimisateurs de batterie et les tueurs de tâches, grand nombre d’entre eux interfèrent avec les fonctionnalités proposées nativement par Android et finissent par consommer bien plus de batterie que si elles n’étaient pas installées.

Les connectivités

Wifi, Bluetooth, 3G, GPS, NFC… Nous sommes clairement dans l’air du tout connecté. Gardez activées toutes ces connectivités et dites adieu à la batterie de votre smartphone en moins d’une journée. Désactivez tout, n’activez le wifi qu’à votre domicile ou au bureau, mettez la 3G seulement lorsque vous avez besoin de regarder vos mail, le GPS uniquement lorsque vous devez vous repérer, etc… Vous gagnerez déjà de précieuses heures.

Il existe plusieurs moyens de pousser un peu cette idée d’optimiser l’utilisation des connectivités. Plusieurs logiciels permettent par exemple de les activer ou de les désactiver en fonction de votre localisation ou de l’heure de la journée. Llama Profiles est sûrement un bon élève dans ce domaine, vous pouvez trouver cette app sur le store, et c’est gratuit. D’autres petites app intéressantes existent comme Geolog de Chainfire , qui propose de régler la puissance du GPS en fonction de votre vitesse de déplacement et de votre besoin de précision.

Aller plus loin avec les Custom Kernels

Le Kernel est le noyau de votre système d’exploitation. Il représente en quelques sortes le pont entre votre ROM et le hardware de votre smartphone. Sur Android il existe deux Kernels connus et reconnus : Faux et Franco. Les deux proposent des fonctionnalités intéressantes pour la batterie comme la possibilité d’underclocker ou d’undervolter le processeur de votre smartphone. Votre smartphone a une certaine puissance qui lui permet d’effectuer un certains niveau de tâches. Mais si votre utilisation se limite à des appels, des sms, du surf en 3G et de la musique, votre smartphone a une marge de puissance en “trop”. Ce serait comme mettre un limitateur de vitesse sur votre voiture pour éviter que vous fassiez parfois des pointes à 160 qui vont consommer plus de gasoil sans pour autant vous amener plus vite à destination.

Il y a bien d’autres options configurables avec un custom kernel comme la gestion de la RAM, la gestion de la mise en veille, le réglage de profils pour l’utilisation du processeur, mais il faut être vigilent avec les valeurs modifiées, vous pourriez bien foutre en l’air votre smartphone en vous trompant d’une virgule.

Je vois déjà venir les évangélistes de l’expérience utilisateur qui me diront “à quoi bon utiliser un smartphone à 20% de ses capacités ?”. C’est votre choix. Avoir dans la poche un outil technologique multi-fonctions à 500€ chargé en applications et en fonctionnalités mais garder toujours prêt de soi un ordinateur ou une batterie externe pour le recharger, ou vous procurer un bon vieux 3310.

Lisez aussi