Pourquoi la 4G est une arnaque

Posted on

Âmes sensibles, vous faites fausse route. Cet article ne vous est pas destiné si vous avez nos chers opérateurs français à coeur. Même si je n’ai pas pour objectif de les lapider dans cet article, je vais tenter de vous expliquer pourquoi la 4G est l’arnaque de la fin de l’année 2013. Et c’est particulièrement SFR qui va en prendre plein la gueule.

Pour l’histoire, je suis chez SFR depuis des années. Quand je dis des années, j’ai eu plus de 5 numéros chez eux, et ce depuis près de 8 ans. J’ai fait quelques écarts, je suis allez voir Orange une fois ou deux, mais ce n’était qu’une aventure, un flirt, c’est pour SFR que mon coeur balançait. Mais malheureusement, cet amour n’est pas réciproque, et la confiance que j’avais en cet opérateur s’est estompée, pour disparaître ces derniers jours.

Un forfait avec engagement, le forfait suppositoire

Si vous êtes un amateur du plaisir anal, dirigez-vous vers les forfaits avec engagement. Durant une certaine période depuis la création de la fameuse loi Châtel, prendre un forfait avec engagement était très intéressant. On prenait un forfait extrêmement cher pour le service proposé mais l’opérateur choisi participait au financement d’un mobile tout neuf. Au bout de 3 à 6 mois, on pouvait basculer vers un forfait moins cher. Après 12 mois pour un forfait à engagement de 24 mois, on peut résilier de manière anticipée ce forfait grâce à la loi Châtel en payant à l’opérateur 25% de la somme restante, bingo.

Sauf que SFR et confrères ont compris la manoeuvre, et que désormais plus questions que les français ne soient pas le pays d’Europe à avoir les forfaits téléphoniques les plus chers, il fallait faire quelque chose. Pour changer de forfait, il faudra attendre 6 mois à l’ouverture de la ligne mais aussi à chaque changement de forfait. Et désormais donc, chez SFR, tout changement de forfait réengage pour 12 mois. Pourquoi 12 mois ? Parce que la loi Châtel ne s’applique que pour les forfaits dont l’engagement atteint 24 mois.  En parallèle, disparition des forfaits à bas prix, pour laisser place à des offres “intelligentes” qui ne permettent plus la ruse.

Capture d’écran 2013-09-26 à 01.51.50

En effet, la consommation moyenne d’un forfait data en France tourne autour des 500Mo. Par contre pour les appels et les SMS, on est plus autour des 2 à 3h de communication en moyenne et aux centaines de SMS/MMS. J’appelle donc SFR pour en savoir plus. Pourquoi moi, petit pigeon d’étudiant, paie presque 80€ par mois pour un forfait mobile + Internet à la qualité dégradée, et au service dégradant ? (Rrrrouuuuu, rrrouuuuu !). Ma stupeur fut grande lorsque la première conseillère me dit, de ses propres mots : “il n’y a aucune différence entre un forfait Carré et un forfait RED, si ce n’est le service client. Si vous ne l’appelez pas souvent, vous payez le double pour rien M. BADISSI.”. Mince, moi qui croyait financer la réussite de mon autoentreprise, la liberté de pouvoir appeler ma copine et mes proches avec le meilleur service au monde, je me sens soudainement floué.

Acheter un mobile avec son forfait : plus jamais

Permettez-moi quelques précisions d’usage. Payer un forfait avec engagement a deux points positifs : SFR partage au financement de votre smartphone tout neuf, que vous payez une fortune pour prendre en photo votre repas de midi et frimer devant les copains à la récré, et propose un service après vente censé être de qualité. Ces arguments m’ont été avancés par un commercial de chez SFR car personnellement je n’en crois pas un mot. Il est BIEN PLUS (en majuscule, car je cris) rentable de prendre un forfait sans engagement chez SFR, Sosh ou Free et de payer son mobile en 3, 4, ou 5 fois sans frais selon l’opérateur, voir de passer par RueDuCommerce (3 fois sans frais) ou par un organisme de crédit (Cofinoga et consoeurs, que je vomis agréablement mais qui ont tout de même parfois leurs avantages) plutôt que de se laisser menoter à une chaise avec un engagement de 24 mois et un forfait hors de prix.

La 4G : de l’argent par la fenêtre

Pour terminer sur ce point, la remarque d’une commerciale SFR m’a laissé sans voix. Je me renseignais sur les forfaits 4G après 6 mois d’engagement pour renégocier mon forfait, comme je fais à mon habitude. J’étais sur un carré 4Go de data, appels, SMS et MMS illimités, 4G et multisurf (possibilité d’utiliser plusieurs cartes sim pour l’accès à Internet en 3G/4G) pour 39,99 euros par mois. Mais la gentille commerciale de chez SFR m’annonce que mon offre va “évoluer” et devient désormais : 42,90€ pour la même chose sauf que je n’aurais plus que 3Go de données mais que j’aurais le droit aux “Extras de SFR”. Mon coeur s’arrête. Des extras de SFR ? Je m’attendais à des invitations à des soirées privées, des réductions incroyables sur des mobiles, des vendeuses SFR à la voix suave qui vous appellent le soir pour vous chanter une comptine et vous aider à dormir, mais il n’en est rien. Les “Extrats de SFR” consiste en… (roulements de tambours) des téléchargements gratuits. Après avoir lourdement roulé mon cul par terre (LMFAO + ROTF), je reprends mes esprits. Pour 3 euros de plus, SFR m’ôte un précieux Go de données (mon précieeeuuuux) et m’offre des goodies virtuels. En fait, ce n’est pas drôle du tout. Mais, la vendeuse m’annonce qu’il existe une offre sans 4G et sans multisurf à 34,90€.

La 4G est l’argument marketing de cette fin d’année 2013, qui est censée donner envie à tous les utilisateurs de mobiles de changer de forfait pour passer à une offre bien plus coûteuse avec un smartphone compatible. Mais résistez, vous n’avez pas besoin de la 4G, pas pour l’instant.

Je suis fatigué, alors concluons

Moi qui suis pourtant tellement attiré par les débats, j’en ai eu marre. Après plusieurs interlocuteurs incapables de m’expliquer un tarif aussi élevé, j’ai baissé les bras. Résumons ensemble les choses à ne surtout pas faire lorsque vous prévoyez d’acquérir un nouveau forfait :

  • Ne prenez plus jamais de forfait avec engagement. En prenant un forfait sur 24 ou 12 mois, vous êtes attaché par votre opérateur dans une cave et il vous pompe votre argent en sachant que vous ne partirez pas avant une certaine date. Vous êtes une valeur sûre et n’obtiendrez aucun avantage au niveau du service (ne me parlez pas de service après-vente, ou je mords), encore moins au niveau du prix ;
  • En continuité du premier point, n’achetez jamais votre mobile avec votre forfait. Ce n’est pas rentable, car après calcul, il m’aurait été moins coûteux de payer mon mobile nu (Blackberry Z10 à l’époque) sur 24 mois avec Cofinoga, et de prendre un forfait RED pour exactement les mêmes options que mon forfait Carré;
  • Renseignez-vous (bordel !). N’achetez pas un mobile parce qu’il est puissant, ça ne veut rien dire ! Réfléchissez deux secondes, vous avez vraiment besoin d’un iPhone 5S avec un lecteur d’empreintes ??? Vous travaillez pour qui, la NASA ? Le FBI ? A quoi bon choisir un écran dont la résolution dépasse ce que votre oeil peut détecter (retinaaaaaa) ? Avez-vous besoin que votre smartphone télécharge à 42Mb/s (débit “théorique” hein, vous emballez pas) ? Allez sur les forums, sur les sites de deals, attendez deux mois après la sortie d’un smartphone neuf avant de l’acheter, et évaluez vos besoins.

Edito : Après les premiers tests réalisés, je pourrais ajouter à cet article les données concernant la couverture de la 4G ou encore les débits réels. Je pourrais mettre l’accent sur Free qui se vante d’un réseau quasi-inexistant, ou encore évoquer les premières discussions sur la 5G, mais je ne le ferai pas. La 4G est -pour l’instant- une large mascarade, une vulgarisation technique utilisée par les opérateurs pour vendre une réponse miracle à un besoin pré-conçu, et je pense que je garderai cet avis durant toute l’année 2014. En instaurant la 4G alors que la qualité réseau de tous les opérateurs a une grande marge d’amélioration, c’est pour moi vouloir aller plus vite que la musique. Stabilisons le réseau actuel, installons de nouvelles antennes, proposons de vraies offres d’Internet illimité, et ensuite seulement on reparlera de très haut débit mobile.

Si vous n’êtes pas d’accord n’éructez pas seul sur les réseaux sociaux, mais discutons-en en commentaire 😉