Internet

[PIRATAGE] Les fédéraux américains imposent la fermeture à Megaupload

7

Megaupload est, depuis quelques heures, indisponible au niveau international.

Après de longues minutes d’attentes, j’ai pu enfin pu voir passer un communiqué concernant cette fermeture et il s’avère que l’affaire à l’air plus sérieuse que je n’aurais pu le croire.

Ce seraient en effet les fédéraux américains qui ont fermés le géant du partage de fichiers en ligne suite à de nombreuses plaintes et en l’occurrence pour avoir fait perdre plus de 500 Millions de dollars aux sociétés de productions toutes catégories confondues.

News à confirmer et à compléter, mais cliquez ici pour la source.

MAJ 1 : Plus d’informations grâce au journal ELMUNDO.es

La Société Megaupload a été victime d’une opération coup de poing de la part du FBI. Non seulement le site ainsi que tous les services rattachés ont été mis hors d’état de nuire grâce à une coupure pure et simple, mais de nombreux employés ont étés arrêtés et placés en garde à vue. Précisions : 7 employés ont été arrêtés, 4 sont d’ores et déjà incarcérés, 4 de ces arrestations font suite à l’opération en Nouvelle Zélande. Nouveaux éléments : Plus de 20 arrestations au total

L’opération menée par le FBI ferait en fait selon “The Wall Street Journal” qu’une pièce d’un plus grand puzzle. En effet c’est un vrai raid qui est en cours sur de nombreux sites accusés de plagiat ou de mise en lignes de contenus sous propriété intellectuelle.

Le même type d’opération serait actuellement en train de se dérouler en Nouvelle Zélande, selon la même source, et des mesures ont été prises afin de geler les comptes bancaires de la société.

Opérations qui ont lieu le lendemain d’un blackout organisé contre la SOPA, loi qui devait justement faire mettre la clé sous la porte à un grand nombre de sites de partage illégaux. On peut s’attendre à ce que beaucoup d’encre (numérique) coule dans les prochains jours !

Des sources policières citées dans l’article affirmeraient cependant qu’il n’est possible d’établir aucun lien entre les su-citées opérations et la polémique autour du vote de la loi SOPA.

Il est important de garder en tête que Megaupload était un service libre et gratuit (proposant des comptes premium payants) qui comptait des millions de membres et qui permettait de transférer des fichiers sur un serveur afin de pouvoir les partager grâce à une URL simplifiée. On ne sait pas encore si les possesseurs de comptes payants pourront être dédommagés. Il faut savoir que même si ce service était connu pour son côté illégal, un grand nombre d’utilisateurs l’utilisaient de manière parfaitement légale.

MAJ 2 : La liste des membres de la sociétés ayant été arrêtés apparaît sur le net :

  • Kim Dotcom alias Kim Schmitz ou Kim Tim Jim Vestor, PDG de Megaupload, résidant à Hong Kong
  • Finn Batato, Directeur marketing, basé en Allemagne
  • Julius Bencko, Designer, résidant en Slovaquie
  • Sven Echternach, Directeur technique, habitant entre l’Allemagne et Hong Kong
  • Andrus Nomm, un Estionien résident en Turquie et en Estonie, qui est le développeur en chef des produits de la galaxie Mega.
  • Bram van der Kolk, alias Bramos, un néerlandais habitant entre les Pays-Bas et la Nouvelle-Zélande, gérant de l’infrastructure réseau

Ils ont tous été arrêtés en Nouvelle-Zélande aujourd’hui, sauf Bencko, Echternach et Nomm qui sont en fuite, comprenez donc du reste de cet article qu’un sacré mandat d’arrêt plane au dessus de leur tête.

MAJ 3  : La contre-attaque démarre

Le site de la justice américaine et le site du FBI (http://justice.gov & http://fbi.gov) rencontrent actuellement quelques problèmes de chargement..

MAJ 4 : Justice.gov étant victime de son succès (ou d’une attaque Ddos), voici un lien pour télécharger le communiqué du FBI :

Justice Department Charges Leaders of Megaupload with Widespread Online Copyright Infringement

MAJ 5 : AnonOps revendique les attaques Ddos sur Justice.gov et Universalmusic.com :

MAJ 6 : Le site de la RIAA (Recording Industry Association of America) est down également.

Maj 7 : Anonymous ajoute la MPAA (Motion Picture Association of America) à son strike !

Maj 8 : Anonymous nous met une petite vidéo explicative sur Youtube concernant son opération de réplique face aux arrestations et à la fermeture de Megauplad.

7 Comments

  1. Bon c’est de la début de la fin. Cela dit, c’est le prix à payer quand on propose à outil ultra centralisé.

    Si les gens avait continué le vrai internet (càd le peer to peer), on ne serait pas face à de telles conneries puisque qu’aucune solution existe pour vraiment contrer ça (sauf couper les connexions physiques).

    Au final c’est bien triste mais ça va permettre de relancer la bonne vieille méthode du p2p.

  2. “C’est le début de la fin..” +1

  3. La fin pour ce genre de plateforme, peut-être. Mais comme le dis Simon, les gens trouveront toujours une solution pour que le partage continue…

  4. TBP forever !
    Plus sérieusement de mon côté pas de changement, si ce n’est un symbole qui tombe (pour le moment?).
    Sur ce je retourne voir mon ami µTorrent .Ü.

  5. Pour le moment avec les Newsgroup on est assez planqué, pourvu que ça dur. Faut dire que MegaVideo c’était bien pratique… Le FBI va se prendre des représailles des gros pirates, ça se sent…

  6. que dire, je suis dégoûter…

Comments are closed.

You may also like